Texte Alban Lefranc et De Quark

Librement inspiré de 2666 de Roberto Bolano

Avec

Solène Arbel

Séverine Astel

Julian Eggerickx

Julien Lacroix

Alexandre Michel ou Philippe Smith

Sébastien Lange

Irina Solano

et
Camille Baudelaire / Video

Élodie Dauguet / Scenographie

 Joke Demaître / Coordination

Romain Mercier / Régie

Flore Siesling / Lumières

Ulysse Klotz / Musique

« À partir de ce moment-là, pour Pelletier et Espinoza, la réalité sembla se fendre comme un décor en papier; en tombant ce décor laissa voir ce qu’il y avait derrière: un paysage fumant, comme si quelqu’un, peut‐être un ange, était en train de faire des centaines de barbecues pour une multitude d’êtres invisibles »

Extrait de 2666 de Roberto Bolano .

Après avoir exploré des textes contemporains de format court qui se faisaient écho entre eux, De Quark change de support dramaturgique et s’inspire de deux romans fleuves aux accès multiples : 2666 et les Détectives sauvages de Roberto Bolaño, deux chroniques alternatives de l’histoire de notre siècle. 2666 est un roman inachevé, complexe et crépusculaire, une méditation magistrale sur le mal, sur l’Histoire et sur la création. Composé de cinq livres aux genres différents (policier-vaudeville – fantastique-documentaire…), l’œuvre est une déambulation mystérieuse et violente entre l’Europe et l’Amérique et fait le lien entre la deuxième guerre mondiale et les meurtres non résolus de femmes dans la ville de Ciudad Juarez au Mexique. Avec l’humour et l’invention qui le caractérise, Bolaño ordonne le chaos pour le rendre plus lisible, peut-être.

Le pendant lumineux et jubilatoire de 2666, les Détectives sauvages, tout aussi ambitieux, forme un ensemble d’enquêtes qui suivent les aventures de deux jeunes poètes ivres de vérité et de beauté à travers le monde. Le livre, profondément humaniste, est une magnifique réflexion sur ce qui fait l’amitié, la grandeur d’une vie, la beauté des êtres et de la poésie, une quête sur le temps qui passe et les traces que nous laissons. De Quark décide donc de se placer entre ces deux livres, ombre et lumière, et de construire le roman scénique de cette exploration.

Un écrivain – Alban Lefranc, dont le dernier roman Le Ring invisible vient de paraître aux Éditions Verticales, sera invité à composer avec De Quark l’écriture du plateau.

PRESSE

http://www.journalzibeline.fr

Retour sur Les Informelles 2013, initiées par le Théâtre des Bernardines de Marseille

L’équipe toulousaine de De Quark associée au romancier Alban Lefranc dans son exploration tous azimuts du foisonnant 2666 de Roberto Bolano réussit par la parodie, l’improvisation et un sens aigu du loufoque, à transmettre un malaise identificatoire efficace en recyclant de vieilles ficelles de la représentation. Mariejo Dho